1923, mardi 12 juin (les accidents ou les hasards du destin)

J’ai noté sur le journal dix neuf victimes causées par les autos dont deux morts.

Ajoutons à cela les accidents des avions, des chemins de fer, tramways, autobus, catastrophes maritimes, accidents dus aux intempéries.

On arriverait à un joli total.

C’est comme une petite guerre où chacun est touché selon le hasard de son destin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s